Présentation

Découvrez sur ce blog le talent de Paul Ordner (1901-1969) à travers quelques travaux réalisés dans sa prolifique carrière.
Discover on this blog Paul Ordner's talent (1901-1969) through a few artworks produced during his prolific career.

Le livre est disponible (168 pages couleur, 1100 gr. couverture rigide), retraçant en détail les 40 années de dessins sportifs, mais aussi politiques et humoristiques de cet illustrateur, et recensant plus de 700 sportifs représentés.
The book is available (168 pages in colour) exhibiting in détail forty years of his sports drawings, listing more than 700 sportsmen, and work that is both political and humourous.

Pour acheter le livre, merci de bien vouloir envoyer un paiement de 36 euros 
par Paypal à websana@wanadoo.fr ou un chèque de 36 euros (30 + port 6 euros) à :
Philippe AUROUSSEAU  6, avenue San Fernando  78180 MONTIGNY.

Pour la Belgique et la Suisse, merci de rajouter 3 euros, soit  39 euros.

To buy the book, please sent 36 euros with Paypal or a french check to :
Philippe AUROUSSEAU  6, avenue San Fernando  78180 MONTIGNY.
For other country than France, please contact me for shipping.

Pour toutes questions ou envoi en nombre, contacter : oncle-archibald@orange.fr

"Paul Ordner, 40 ans de dessin sportif
humoristique et politique"


Philippe AUROUSSEAU raconte le parcours de cet artiste en détail dans cet ouvrage préfacé par Raymond KOPA et Louis NICOLLIN, montre plus de 300 dessins, vous fait découvrir les plus grands sportifs du XXème siècle sous le trait éclatant de son crayon (Lacoste, Cerdan, Deglane, Bobet, Kopa ... ), vous présente une bibliographie complète et vous étonnera par la qualité et la diversité de son oeuvre, encore peu connue.
Philippe AUROUSSEAU presents in details the itinerary of this artist introduce by Raymond KOPA and Louis NICOLLIN, that enables you to discover the greatest sportsmen of the 20th century drawn brilliantly (Lacoste, Cerdan, Deglane, Bobet, Kopa ...), together with a complete bibliography, astonishing by the quality and variety of his works, so far little known.
 

Merci à Philippe Ordner et Isabelle "Izwiz"  pour leur aide.

Origines et naissance

Paul Ordner est issu d'une famille juive d'origine polonaise qui a fuit les progroms de la fin de 19° siècle pour s'établir à Vienne, puis à Paris. Il est le fils de Salomon Ordner et de Régina Lautmann.
Il naît à Paris le 29 décembre 1901, quatrième et dernier enfant de la famille.
Paul Ordner is born into a jewish family that left Poland to take refuge in Vienna then Paris at the end of the 19th century. His father was Salomon Ordner and his mother Regina Lautmann.

 Raymond et Paul Ordner en 1905

Très tôt, ses talents de dessinateur sont remarqués lors de sa scolarité à l'école Rollin (Paris 9°). Après la mort de son père en 1916, il  fait son service militaire puis entre à la Bourse de Paris grâce à son frère Raymond en tant que commis d'agent de change.
His drawing talents are noticed very early at Rollin school (Paris). After his fathers's death in 1916, and his civil service, he enters the stock exchange thanks to his brother Raymond, as exchange agent apprentice.

Ray Ordner

Son grand frère Raymond Ordner, né en 1894, part comme volontaire en 1915 pour faire la guerre. Exposé aux gaz asphyxiants, il revient à Paris et gagne sa vie comme dessinateur de presse sous le nom de Ray Ordner. Il travaille pour de nombreux journaux comme Pays de France, A la Baîonnette, Le Gaulois, L'Epatant, Fantasio, l'Auto etc ...
His eldest brother, Raymond Ordner, born in 1894, volunteers in 1915 to go to war. Exposed to poison gaz, he returns to Paris and earns a living as a cartoonist under the name of Ray Ordner. He works for several newspapers Pays de France, A la Baîonnette, Le Gaulois, L'Epatant, Fantasio, l'Auto etc ...

Couverture de Ray Ordner pour le journal  A la Baïonnette, 1915

Ses dessins humoristiques plaisent beaucoup, mais son principal travail est à la Bourse de Paris où il est commis. Ray Ordner est aussi à partir des années 30 producteur et compositeur de musique avec sa soeur Jeanne dite Pinky.
His cartoons are successfull, but his main income is from his job at the stock exchange. From the 30s, Ray Ordner is also a producer and composer with his sister Jeanne "Pinky".

Premiers dessins

Les premiers dessins de Paul Ordner paraissent dans l'Illustration en 1923 (publicité pour l'Huile moteur Spidoleïne). Il se marie en 1926, a un fils du nom de Jean, mais cette union ne dure pas.
The first drawings of Paul Ordner appear in L'Illustration in 1923 (advertisement for engine oil Spidoleïne). He married in 1926, had a son named Jean, but this union did not last.

Publicité parue dans l'Illustration, 1923

Après de mauvaises affaires en Bourse, il décide de se lancer dans la carrière de dessinateur de presse. Avec l'aide de son frère Ray qui connaît déjà le milieu, il publie des dessins humoristiques pour divers journaux comme l'Intransigeant, Le Matin, Paris-Soir, Le Rire, Le Petit Parisien, Ric et Rac ...
After a bad business at the stock exchange, he decides to start a career as cartoonist. Thanks to his brother Ray's connection in this area, he published cartoons for various newspapers such as l'Intransigeant, Le Matin, Paris-Soir, Le Rire, Le Petit Parisien, Ric et Rac ...


Ric et Rac, 1931 - Dessin toujours d'actualité ...
The man who go to his garage ... the same coming back

Son humour est vite reconnu parmi les dizaines de dessinateurs de presse d'alors. Il devient ami avec Jean Fayard avec qui il pratique le tennis. Très vite, Paul Ordner va s'intéresser au dessin sportif.
His sense of humour is noticed among dozens of cartoonists. He befriends Jean Fayard with hom he plays tennis. Very soon, Paul Ordner will take an interest in sport designs.

 Jean Fayard, l'ami fidèle

L' Attrait du sport

A partir de 1931, Paul Ordner va commencer à travailler pour le promoteur américain Jeff Dickson qui dirige le Vélodrome d'Hiver, dit "Vel d'Hiv'". Il illustre alors les affiches et les programmes.
In 1931, Paul Ordner will start working for the American promoter Jeff Dickson who manages the Vélodrome d'Hiver, called "Vel d'Hiv' ". He illustrates the posters and the programs.

Ses illustrations de hockey sur glace et de boxe sont superbes et lui permettent de rencontrer Henri Desgrange, célèbre directeur du Tour de France et du journal sportif de référence, l'Auto. Il est l'un des seuls dessinateurs à montrer le tournoi de Roland Garros, les heures folles du cyclisme au Vel d'Hiv', et les combats de boxe de la Salle Wagram à Paris.
His illustrations of ice hockey and boxing are superb and aenable him to meet Henri Desgrange, famous director of the Tour de France and the sports notorious newspaper "Auto". Is is one of the few designers to show Roland Garros, crazy hours of cycling in the Vel d'Hiv', and boxing the Salle Wagram in Paris.

Affiche pour le Palais des Sports de Grenelle, ou Vel d'Hiv'

En 1932, il dessine aussi pour les revues Rugby, le Sportsman, et Le Miroir du Monde pour qui il devient journaliste, voyageant partout en Europe afin de suivre les manifestations sportives. Son séjour en Allemagne en 1933 lui fait découvrir le nazisme naissant.
In 1932, he also draws for magazines such as Rugby, Sportsman, and Le Miroir du monde for which he became a journalist, travelling across Europe to follow events. His stay in Germany in 1933, and discovered the nascent Nazism.

 Le Miroir du Monde n°160, 1933 Match Allemagne-France à Berlin

On le retrouve en 1933 dans Match L'Intran (précurseur de Paris-Match), Pantagruel, le Sourire, Sporting, Catch. Il suit régulièrement des étapes du Tour de France cycliste et ne dessine pas que les coureurs, mais aussi les spectateurs et leur environnement, ce qui rend ses reportages bien plus intéressants.
He works in 1933 for Match  L'Intran (precursor of Päris-Match), Pantagruel, Smile, Sporting, Catch. He regularly follows the Tour de France cyclist race and does not only draw the riders, but also spectators and their environment, making much more interesting stories.

Son talent lui permet aussi de travailler pour la publicité où, dès 1934, il réalise les campagnes publicitaires entières pour La Suze sur le thème du sport.
His talent also allows him to work in advertising, and in 1934 he creates the entire advertising campaigns for La Suze  on the sport theme.

 Une de ses nombreuses publicités pour La Suze

En l'espace de seulement trois ans, il devient le dessinateur attitré de plus d'une vingtaine de journaux de grande diffusion, ce qui reste une exception dans le milieu des illustrateurs.
In the space of just three years, he became the official designer of more than twenty newspapers of general circulation, which is exceptionnal in the illustration world.


Une Renommée internationale

Issu de la bourgeoisie parisienne, Paul Ordner fréquente salons et repas mondains. Parmi les plus grandes tables, le parquet central du Vélodrome d'Hiver lui fait rencontrer de nombreuses personnalités de tous milieux, lui constituant un carnet d'adresse hors du commun.
In the Parisian bourgeoisie, Paul Ordner  is seen in mundane events. A very popular place at this time is the central floor of the Velodrome d'Hiver where he meets many personalities from all backgrounds. He builds an impressive address book with many contacts.

A partir de 1934, ses dessins paraissent dans Cadet-Rousselle et l'hebdomadaire Omnisports. Ami de Gaston Bénac, journaliste à l'Auto, il fréquente de nombreux sportifs comme le catcheur  Henri Deglane ou le roi de la chistera Chiquito de Cambo avec qui il devient ami.
From 1934, his drawings appear in Cadet Rouselle and the weekly Omnisports magazine. Friend of Gaston Bénac a journalist of "Auto", he attendes many sportsmen such as the wrestlier Henri Deglane, and the chistera king Chiquito de Cambo with whom he becomes friendly.

Chiquito de Cambo au trinquet de Paris, vers 1935

Ses dessins de rugby font les belles pages du journal britannique The Sketch, et ses dessins humoristiques paraissent en Italie, en Espagne, en Algérie, aux Etats-Unis ...
His rugby drawings make up the beautiful pages of the British newspaper The Sketch, and his cartoons appear in Italy, in Spain, Algeria, and United States ...

Dessins de rugby parus dans la revue The Sketch en Angleterre, 1933

On retrouve le dessinateur dans les tribunes de Wimbledon, ou sur la plage de Saint-Tropez pour illustrer la revue coquine Fantasio.
We find the designer in the stands at Wimbledon, or on the beach in Saint-Tropez for inspiration to illustrate the magazine "Fantasio".

Fantasio n°660, 1934 : Coupe Davis à Wimbledon

Les Congés payés

A partir de 1935, il travaille pour la Compagnie des chemins de fer Paris-Lyon-Marseille (PLM) en réalisant affiches et publicités. Ses affiches se retrouvent dans les gares de nombreuses villes et sont encore aujourd'hui particulièrement recherchées.
From 1935, he workes for the Railway Compagny Paris-Lyon-Marseille (PLM) by designing the posters and advertisements. His posters are still found in many cities and stations are particularly popular.

Affiche PLM pour la ville de Combloux (Haute-Savoie)

En 1936, l'avènement des congés payés permet aux familles profiter de la semaine de 40 heures et de prendre des vacances. Ce n'est pas le cas de Paul Ordner qui, tout en continuant à publier dessins et publicités dans une multitude de journaux, travaille pour les revues Ridendo et Coup franc.
In 1936, the advent of paid leave allows families to enjoy the 40-hour week and take a vacation. This is not the case for Paul Ordner. While continuing to publish drawings and advertisements in many newspapers, he also works for magazines like Ridendo and Coup-franc.


Dessin humoristique paru dans Ridendo, 1936

Depuis 1933 et ses voyages outre-Rhin, il est sensibilisé par la montée du nazisme en Allemagne. Ses dessins parus dans Le Rire sont de plus en plus violents contre le pouvoir allemand en place. Ils dénoncent l'antisémitisme et la bêtise des nazis, et l'illustrateur n'hésite pas à caricaturer Hitler en cochon et Mussolini en petit chien. Cela lui vaudra bientôt des ennuis ...
Since 1933 and during his visits in Rhineland, he is becomes aware of the rize of nazism in Germany. His drawings published in Le Rire are more and more virulent against the power in place there. They denounce the antisemitism and the stupidity of the nazis. The illustrator does not hesitate to represent Hitler as a pig and Mussolini as a small dog. This will soon provoke a lot of trouble for him.
Le Rire n°868, 1935
"Méfie-toi Adolf, tu salues peut être un juif ! ..."
"Be careful Adolf, you perhaps greet a jew ! ..."

La Politique

Faisant de son talent de dessinateur feu de tous côtés, Paul Ordner réalise aussi bien des publicités pour de nombreuses marques (Kervoline, Castex, cigarettes Week-end, Bazar de l'Hôtel de ville etc ...), que des panneaux de décoration pour les maisons bourgeoises parisiennes, tout en continuant à publier régulièrement des dessins sportifs dans l'Auto et des affiches pour le Vel d'Hiv'.
Spreading his talents in every direction, Paul Ordner designs advertisements for a number of trademarks as well as décorative pannels for bourgeois people in Paris, while regularly continuing to publish sporting drawings in "Auto" and posters for the Vel d’Hiv.

Campagne publicitaire pour l'huile moteur Caltex, vers 1938

Mais c'est bien la politique qui l'inspire le plus dans ces années. Ses dessins parus dans le journal socialiste Marianne font régulièrement la première page de part et d'autre d'une photo-montage signée de l'artiste danois Marinus. Acerbes, parfois violents, les dessins de Paul Ordner, parfois signés Rendro (son patronyme à l'envers), reflètent un réelle inquiétude de ce qui se passe en Allemagne. Il semble bien seul à cette époque parmi les illustrateurs à craindre quelque chose ...
But what inspires him the most during those years is politics. His drawings published in the socialist newspaper "Marianne" are on the front page surrounded by a photo-editing by the Danish artist Marinus. Caustic, even violent at times, Paul Ordner’s drawings, sometimes signed Rendro (his patronyme in reverse) are showing a definite concern about what is happening in Germany. He appears to be the only one among the illustrators to express such a concern during that period… 

Marianne, juin 1938
Le courage allemand se manifeste actuellement en de maintes occasions ...

La Guerre

En janvier 1940, Paul Ordner est mobilisé pour partir à la guerre, et se retrouve en Moselle au 174° R.A.L.P. (régiment d'artillerie lourde portée). On perd un peu sa trace durant ces mois troubles mais on sait qu'il passe à Nîmes, puis à Marseille en zone libre en 1942. Quelques maquettes montrent qu'il continue de dessiner en signant "Aux armées Paul Ordner".
In January 1940, Ordner is volunteers for combat and ends up in Marseilles under the 174th RALP (heavy artillery régiment) . His trace is lost during those troubled months but it is known he reached Nimes in 1942, thereafter Marseilles in the free zone. A few sketches are the evidence that he carries on with drawing under the signature « in the army, Paul Ordner ».

Maquette de 1942 pour la Loterie Nationale

En juin 1940, les allemands entrent dans Paris. La police allemande recherche activement Ordner pour ses dessins satiriques parus dans les journaux avant-guerre. Son frère Ray prend bien soin de faire disparaitre de la maison familiale toute trace des dessins de Paul.
In june 1940, Germans enter Paris. The Gestapo actively searches for Paul Ordner because of his satyric drawings published in the newspapers before the war. His brother Ray immediately destroys all traces of such drawings in the family dwelling.

En novembre 1942, les soldats allemands sont à Marseille, ce qui fait s'enfuir l'illustrateur dans un petit village des Alpes, Saint-Crépin. Il se cache dans la montagne jusqu'à la libération, tout en donnant un coup de main aux maquisards de la région. Ses dessins continuent cependant à paraître  de manière épisodique dans différents journaux de la zone libre.
In november 1942, German troops are in Marseilles. Paul escapes to St-Crépin, a small village in the Alps. He hides in the mountains until the libération, assisting to the local resistance movement. His drawings, though, continue to appear in the papers of the free zone.  
 

Retour à Paris

De retour dans la capitale en septembre 1944, il retrouve bien vite le chemin des rédactions. Ses dessins politiques à la gloire du Général de Gaulle et du M.R.P. sont publiés dans de nombreux canards éphémères comme Gavroche, Le Populaire, Volontés et La France au combat.
Back to the capital in 1944, he quickly finds his way to the redaction rooms. His political drawings to the glory of General de Gaulle and the MRP are published in occasional papers like La France au combat.
Pleine page pour La France au Combat, 1945

En 1945, il réalise avec Albert Dubout l'affiche du film Le Dictateur qui trône Place de Clichy sur le fronton du cinéma Le Gaumont Palace. La vie sportive s'est arrêtée pendant la guerre, et ses seuls débouchés restent le cinéma et les petits éditeurs qui fleurissent à Paris après-guerre. 
In 1945, he creates, together with Albert Dubout, the poster of « The Great dictator » displayed on the front of the Gaumont Palace cinéma in place Clichy. Sporting events have stopped during the war period and his only outlets left are the cinéma and the small publishers flourishing in Paris after the war.

Affiche du film Le Dictateur de Charlie Chaplin, 1945

Il publie l'Histoire d'Hitler, Germania et Compagnie, une plaquette de quelques pages qui raconte avec force et véracité la montée du nazisme, les horreurs de la guerre et la défaite allemande. Ce livret, parvenu aux plus hautes autorités de l'état, lui vaudra les éloges manuscrits du Général de Gaulle en personne.
He publishes "Histoire d'Hitler, Germania et Compagnie" which, in a few pages, shows with force and accuracy the rize of the nazism, the horrors of the war and the demise of Germany. This work reaches the highest levels of the government and is subject of a handwritten compliment by General de Gaulle himself.

Plaquette publiée en 1945, retraçant de manière allégorique et humoristique
la montée du nazisme, la guerre puis la défaite.


Nouveaux succès

A partir de 1946, Paul Ordner replonge de plus belle dans le milieu sportif. Il illustre l'affiche de la Ronde de France, une course cycliste censée concurrencer le Tour de France, ainsi que les film des combats de Marcel Cerdan, un proche.
Starting in 1946, Paul resumes his engagement in the sport field with renewed vigour. He illustrates the poster « Ronde de France », a cycling competition challenge the Tour de France, as well as the films of Marcel Cerdan with whom he enjoys a close relationship.

Remarquable affiche du match Cerdan-Williams,
Production Les Films de France, 1946

Le dessinateur se lance sans succès dans la bande dessinée, nouvelle mode venue des Etats-Unis, et publie aux éditions de l'Essor puis Lajeunesse de petites BD. Son travail au service du S.F.I.O. , du P.R.R.ou du M.R.P., partis politiques en vogue au sortir de la guerre, est aussi remarqué.
He unsuccesfully tries wrtiting comics trips, a new fashion from the USA, publishing in only small stories for l’Essor and Lajeunesse publications. He is noticed for his works for the political parties.
 
Affiche pour le Parti Républicain Radical, 1946

Une collaboration de plusieurs années s'ouvre à lui avec le magazine Le Chasseur Français, dont il reste un des fidèles dessinateurs pendant une quinzaine d'année.
He also works for Le Chasseur Français, one of the most well known French magazine in the 50's, and collaborate for 15 years.

Le Chasseur Français n°677, 1953

Le Sport, toujours le Sport

Les années de guerre étant passées, l'ensemble du milieu sportif renaît à partir de 1947. Paul Ordner est de nouveau sollicité afin de fournir ses dessins, ce qu'il fait pour Miroir Sprint, puis pour le Miroir des Sports où il suit son ami Gaston Bénac.
After the war, the sport activity revives. Starting in 1947, again Paul Ordner is in demand for his drawings, in particular by Miroir Sprint and then by Le Miroir des sports, where he follows his friend Gaston Benac.

France-Football n°666, 1958 - Raymond Kopa

En 1949, il collabore pour France Football en réalisant de superbes couvertures de l'hebdomadaire, tout en plaçant ses dessins dans l'Equipe.
In 1949, he collaborates with France Football by creating superb front pages for almost all their weekly issues, while, at the same time, selling drawings in l’Equipe.

L'Equipe n°1466, 1950 - Match Villemain-Robinson

La même année, il commence à travailler pour l'un des plus prestigieux éditeurs de l'hexagone, Larousse. Présents dans tous les foyers, les dictionnaires voient des planches entières dessinées par Paul Ordner, principalement des pages sportives. En 1958, il est présent sur la même page que Picasso, Degas et Géricault pour un chapitre sur "l'Etude du mouvement"... prenant à lui seul la moitié de la page, excusez du peu !
That same year, he starts working for one of the most prestigious French publishers : Larousse. Present in all households, their dictionaries contain full pages of Paul’s designs, essentially on sports field. In 1958, he appears in the dictionnary alongside with Picasso, Degas and Gericault under the heading of « study on movement » sharing half of the page, quite an extraordinary achievement.

 Une page de vulgarisation concernant les Sports, Larousse de 1952.

Le Miroir des Sports

Entre 1951 et 1955, la carrière de Paul Ordner est intimement liée à sa présence quasi hebdomadaire dans le journal sportif Le Miroir des Sports, pour qui il réalise les portraits de plus de 250 athlètes de toutes nationalités et de tous horizons, sur des textes de ses amis journalistes.
From 1951 to 1955, his career is intimately linked to his nearly weekly publishing in the sports journal Le Miroir des Sports, in which he dislays portraits of more than 250 athletes of all nationalities and horizons, accompanied with texts written by his journalist friends.

Le Miroir des Sports n°540, 1955 - Roger Piantoni

En 1951, il travaille aussi pour la concurrence, en produisant pendant plusieurs semaines les unes de l'Equipe Junior. Il est désormais un des seuls en France à dessiner des sportifs de manière non caricaturale, contrairement à Pellos, Déro, ou autre Siro.
In 1951, he also works for competitiors by producing front pages in l’Equipe Junior for a few weeks. From thereon, he is one of the only artist in France to represent sportsmen as they are in reality and not as caricatures, as Pellos, Déro or Siro do.


 L'Equipe Junior n°36, 1952

Les cycles Stella, chers au jeune coureur Louison Bobet , lui permettent de réaliser une superbe plaquette pour vanter leurs qualités à l'exportation en 1953, année où Bobet gagne le Tour de France.
Bicycles Stella, favorites bicycle make of the young racer Louison Bobet, give Paul the opportunity to devise a superb presentation promoting the virtues of those bicycles in 1953, the same year Bobet wins the Tour de France.

Louison Bobet court sur des cycles Stella en 1953

Les Grands hebdomadaires

La fin de sa collaboration en 1956 avec le Miroir des Sports ouvre grande la porte des hebdomadaires de diffusion nationale au dessinateur. On retrouve ses dessins dans Radar aux côtés de Rino Ferrari, de La Semaine du Monde et de France Dimanche où il illustre pendant plusieurs semaines la saga des Rois Maudits de Maurice Druon.
In 1956, the end of his collaboration with the Miroir des Sport allows him to work for the national weekly papers. His drawings are found in Radar alongside with Rino Ferrari, in Semaine du Monde and France Dimanche where he illustrates the saga Les Rois Maudits by Maurice Druon during several weeks. 
 
Voir n°8, 1954 - Le Duc de Windsor arrivant à Londres

Mais c'est le journal Voir qui retient toute son attention, en partie parce qu'il s'associe à son vieil ami Jean Fayard afin de réaliser une grande partie des dessins. Ce magazine généraliste ne sera publié hélas que pendant quelques mois avant de s'arrêter, faute de succès.
However, he essentielly focusses on the journal Voir where he is associated with his old friend Jean Fayard and supplies the majority of drawings therein published. Unfortunately, due to a lack of interest, this generalist magazine will finally be discontinued after a few months.
 

Paul Ordner devient l'ami intime du Duc et de la Duchesse de Windsor avec qui il partage l'amour des petits chiens de la race "carlin". Cela lui donne l'occasion de réaliser des cadrans de montre, pièces uniques offertes en cadeau à la famille royale d'Angleterre.
Paul Ordner becomes a close friend of the Duke and Duchess of Windsor with whom he shares love for the Carlin dog breed. This will give him the opportunity to design unique round settings for clocks, that where presented to the royal family of England.

Un exemple des réalisations de Paul Ordner pour la famille royale

Les Editions Mondiales

La presse enfantine manquait à la panoplie de travaux réalisés par Paul Ordner depuis bientôt trente ans. Cino Del Duca, à la tête d'un véritable empire de presse, lui propose de réaliser les couvertures de certaines de ses revues à partir de 1957.
Within the wide range of different works by Paul Ordner, one area was missing : the children press. Cino del Duca, at the head of a genuine press empire, askes him to design the front page of a great deal of his publications as from 1957. 



L'Intrépide, Aventures Boum, Old Bridger, Joé Texas, Hurrah !, Tom Nickson, autant de revues qui couvrent les années d'apogée des éditions Mondiales en France. Il s'essaye à cette occasion de nouveau à la bande dessinée, mais Paul Ordner est avant tout le dessinateur du mouvement, qualité qui ne peut s'exprimer dans de si petites cases ...
L'Intrépide, Aventures Boum, Old Bridger, Joe Texas, Hurrah !, Tom Nickson, all these magazines cover the peak years of Worldwide Editions in France. On that occasion, Paul Ordner darwing cartoons but being essentially a specialist of movement, that great quality does not fit with designing so small scale.




Cartes postales

A partir de 1960, le milieu sportif s'éloigne pour le dessinateur car la photo domine entièrement les illustrations dessinées dans les revues spécialisées. Le talent de Paul Ordner va s'exercer pendant quelques années encore chez les éditions Photochrom à Toulouse pour lesquelles il va publier des cartes postales humoristiques. 
From 1960, there is less for Paul to do in the sports field as photography takes over designed illustrations in specialized publications.Paul Ordner's talent is used by the postcard publisher Photochrom in Toulouse. Very popular at the time, these small postcards are full of humour.



Très populaires à l'époque, ces petites cartes que l'on s'envoyait à chaque déplacement sont bourrées d'humour. Les thèmes variés (les sports, la pêche, le tiercé, les militaires etc ... ) se prêtent à l'ensemble des couches sociales dites "populaires" et chacun peut y retrouver le petit travers d'un proche. Il réalise en tout 294 cartes soit 39 séries de 6 cartes.
The various topics (sports, fishing, gambling, military), address the different social circles called « popular » in which every one can identify. He designs a total of 294 cards, 39 series of 6 cards.


 

Fin de carrière

A bientôt 65 ans, Paul Ordner a beaucoup produit en près de 40 ans de carrière. Ses expositions de peinture se raréfient, la dernière ayant lieu à l'Hôtel Carlton à Cannes en 1966, en compagnie d'autres artistes (Toulouse-Lautrec et Jean-Gabriel Domergue).
At nearly 65 years old, and during 40 years, Paul has produced a lot. Exhibitions of his paintings are declining, the last one having taken place in the Carlton Hotel at Cannes in 1966 in the company of other artists (Toulouse-Lautrec and Jean-Gabriel Domergue).


 But n°7, octobre 1969 - le suédois Roger Magnusson (OM)

Il participe à la renaissance de l'hebdomadaire But en 1969, et dessine encore quelques footballeurs vedettes du championnat de France. Malade, il décède le 15 octobre 1969. Ses dessins continuent de paraître encore quelques semaines après sa mort.
He participates in the revival of the weekly magazine « But » in 1969, still designing a few star footballers from the French championships. Unwell, he passes away on October 15th 1969. His drawings are still published weeks after his death.

Boite de jeu des 7 familles, Ed. Fernand Nathan, début des années 60